A la une

Évaluation Intégrer la prévention des risques professionnels : N° 39 • DÉCEMBRE 2015-JANVIER 2016 Coeur de métier

L’intégration de la prévention  des risques professionnels  dans l’évaluation

L’engagement de la Direction de l’établissement est le premier critère à évaluer. Cet engagement légitime la démarche et la personne qui la portera dans l’établissement. Il permet aussi d’intégrer la démarche dans l’ensemble des services et des processus.

Former un animateur prévention

La désignation d’un animateur prévention formé et disposant de temps et de moyens budgétaires est aussi un critère important. La réglementation impose aujourd’hui une « personne désignée compétente » qui peut être formée en trois jours, mais la mise en oeuvre d’une démarche globale de prévention des risques professionnels nécessite de former un animateur compétent sur plusieurs risques qui pourra aussi être formateur sur une ou plusieurs thématiques (par exemple « référent prévention TMS en secteur santé »). L’animateur est associé aux diff érentes décisions de l’établissement touchant à l’organisation du travail, au choix des équipements et matériels, à la modifi cation des locaux de travail. Il est un interlocuteur privilégié du CHSCT auquel il peut d’ailleurs participer.

 

Laisser un commentaire

douze − sept =