Headline Ads Banner

Le contexte économique et les finances sociales offrent des perspectives nouvelles Les interviews

Agnès Buzyn

Grèves, pétitions, Ehpad pointés du doigt par les médias… L’année 2018 aura été marquée par une gronde continue dans le monde médico-social. Elle s’achève, pour le gouvernement, par l’étude des propositions de la « grande concertation nationale » lancée le 1er octobre dernier. Objectif annoncé pour janvier 2019 : identifier des solutions concrètes pour mener une « réforme ambitieuse ». Effet d’annonce ? Coup de communication ? Ou enfin une réelle prise en main des problématiques liées au grand âge ? Les réponses d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.

Il existe pléthore de rapports sur les problématiques du grand âge. Que va apporter de plus cette consultation ?

Agnès Buzyn : Nous capitalisons bien sûr sur les rapports existants mais beaucoup de productions récentes sont trop circonscrites.
La concertation que j’ai lancée le 1er octobre dernier s’inscrit dans un champ plus large, pour traiter le sujet dans sa globalité. J’entends redonner un nouveau souffle à la politique du grand âge et de l’autonomie et moderniser notre système de prise en charge de la dépendance.

Il nous faut repenser tout à la fois : l’accompagne- ment, le parcours de soins, le financement et la considération que nous devons à nos aînés ainsi qu’aux professionnels et aux aidants.

L’utilisation de la plateforme Make.org peut faire craindre à un « coup de communication », la limite d’expression sur 140 signes ne permettant pas d’aborder pleinement une problématique…


Oublié votre mot de passe ?
Rejoignez-nous

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.