A la une

Banner Ads Top

Innovation et habitat : La Gironde favorise l’autonomie des personnes âgées et handicapées 360°, Communiqué de presse, L'actualité de la semaine, Rythme de vie, Santé et sécurité, Tendance

Martine Jardiné, vice-présidente chargée de l’habitat, du logement et du développement social, a souhaité proposer au vote de nombreux dispositifs innovants lors de la commission permanente du 1er juillet 2019 pour faciliter le logement et lutter contre l’exclusion.

Le logement est aujourd’hui une problématique qui touche toutes les personnes en situation de précarité en Gironde. Les personnes âgées n’y échappent pas. Edith Moncoucut, vice-présidente chargée de l’autonomie, du handicap et de la politique de l’âge, a souhaité diversifier les offres d’hébergement et d’accompagnement au logement des personnes les plus démunies.

En soutenant l’association Vivre avec, le Département entend faciliter la mise en relation entre des seniors solitaires et des jeunes ayant du mal à se loger. Cette cohabitation solidaire intergénérationnelle repose sur le principe de don contre don : l’un offrant une chambre, l’autre des moments de convivialité et une présence vigilante.

Avec l’opération Fabriqu’coeur d’habitat(c), le Département soutient notamment 3 opérations expérimentales innovantes :

  • à Arcachon, il finance la rénovation de la résidence La règue verte par Domofrance, qui comprend 75 logements sociaux, et parallèlement, il permet la réalisation de 7 maisons neuves adaptées au vieillissement et 4 appartements en rez-de-chaussée pour faciliter l’autonomie des personnes âgées et/ou handicapées à leur domicile. La subvention du Département s’élève à 187 500 euros.
  • à Bazas, les élus du Département ont accordé 821 500 euros pour la construction par Logévie de 65 logements locatifs de plain-pied, qui seront tous adaptés au vieillissement et au handicap.
  • à Macau, le Département permet la création par Logévie d’une résidence intergénérationnelle de 5 logements, dont 2 adaptées aux personnes âgées et handicapées. Il finance l’opération à hauteur de 91 500 euros.

Les élus ont également accordé une subvention de 25 000 euros au CCAS de Bordeaux pour son action en direction des personnes âgées sans domicile, en grande difficulté sociale. 30 personnes âgées sont ainsi accompagnées pour pallier les handicaps pouvant conduire à l’exclusion, dans le cadre des résidences autonomie.

Laisser un commentaire

2 × 5 =