A la une

L’ARS Île-de-France veut développer la télémédecine en fin de vie L'actualité de la semaine

L’ARS francilienne soutient trois projets de télémédecine qui concernent les résidents en Ehpad. Baptisés Télégéria, TMG 91 et e-Vline, ils ont pour objectif d’améliorer le parcours de soins des résidents en mettant en relation, au plan régional, une cinquantaine d’Ehpad et cinq établissements de santé. Financés et évalués par l’ARS, ils portent sur le déploiement d’activités de téléconsultation et de téléexpertise dans des spécialités particulièrement adaptées aux pathologies du grand âge (cardiologie, médecine vasculaire, neurologie etc.) mais aussi sur la mise en place des solutions alternatives au transfert systématique aux urgences.

Directeur du pôle médico-social de l’ARS, Marc Bourquin rappelle qu’il « y a 120 000 personnes âgées dépendantes en Île-de-France et ce nombre augmente d’environ 3 000 chaque année. Parallèlement, le nombre de médecins spécialistes tend à diminuer. Nous nous inscrivons dans une logique de généralisation des pratiques innovantes en termes de parcours de santé de la personne âgée. L’objectif est qu’à l’horizon 2017, les 650 Ehpad de la région déploient les solutions qui auront été validées par l’évaluation médico-économique. »

Laisser un commentaire

13 − 10 =