A la une

L’approche Snoezelen bientôt évaluée L'actualité de la semaine

L’approche d’accompagnement Snoezelen est développée depuis février 2012 dans plusieurs services du pôle gérontologie du Centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Nîmes. « En stimulant les cinq sens de la personne âgée grâce à la lumière, aux couleurs, à la musique, au toucher et aux senteurs, cette approche a pour objectif de détendre le patient et de l’ouvrir à son environnement tout en facilitant le travail de l’agent hospitalier », explique le CHRU. Pour vérifier si, depuis un an, cette forme d’accompagnement a amélioré le quotidien  des équipes soignantes tout en participant au mieux-être des personnes âgées accueillies, une étude a été lancée au sein du pôle Gérontologie du CHRU.

« Cette étude globale inédite débutera en mars 2013 et durera un peu plus d’un an », précise le CHRU. Elle comprend d’une part, un projet de recherche d’envergure nationale portant sur les effets du dispositif Snoezelen sur les patients âgés, soutenu par le CHRU de Nîmes et retenu, en décembre 2012, au titre du Programme national hospitalier de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP) ; d’autre part, un projet d’évaluation de l’impact de ce dispositif sur le stress ressenti par les soignants chargés des seniors souffrant de maladies neuro-dégénératives, type Alzheimer. Au total, 6 infirmières et 18 aides-soignants officiant au sein de l’un des centres d’hébergement de longue durée pour personnes âgées du CHRU participeront à ce volet de l’étude. Plusieurs questionnaires leur seront remis afin d’évaluer leur bien-être et leur stress au travail, la reconnaissance dont ils estiment être l’objet ainsi que leur opinion sur les bienfaits ou non de l’approche Snoezelen. Sachant que l’enquête ne concerne ici que l’impact de l’approche Snoezelen sur la toilette du patient. 

Laisser un commentaire

3 + huit =