A la une

Banner Ads Top

Plan Santé : forte attente en matière d’accessibilité aux soins et crainte d’une hausse des cotisations Au quotidien, L'actualité de la semaine, Prise en charge, Santé et sécurité, Tendance

Soins et hopital de proximité

Le cabinet Deloitte a analysé les attentes des Français à l’égard du système de santé actuel et des principales réformes du plan santé porté par madame la Ministre Agnès Buzyn.

Il en ressort entre autres informations que les Français ont une forte attente en matière d’accessibilité aux soins et qu’ils craignent une hausse des cotisations.

Alors que l’accessibilité des soins progresse globalement (60% des Français s’en montrent satisfaits), les habitants en milieu rural restent majoritairement insatisfaits quant à la question de la proximité géographique (54% d’insatisfaits contre seulement 28% dans l’agglomération parisienne).

« L’un des points majeurs du projet de loi sur la santé prévoit la mise en place d’hôpitaux de proximité et répond ainsi à une préoccupation qui grandit chez les Français » pointe Michel Sebbane, Associé conseil Secteur public Santé et Social chez Deloitte. Néanmoins, ces hôpitaux de proximité n’incluront pas les maternités alors que ce sont justement celles-ci, selon le baromètre, que les Français souhaitent tout près de chez eux, privilégiant même, pour 62% d’entre eux, la proximité au niveau de spécialisation. Ils se montrent par ailleurs très favorables, pour lutter contre les déserts médicaux, au développement de l’exercice en cabinet de groupe (39%), solution mise en avant par le projet de loi, devant le numerus clausus (27%) et la création d’assistants médicaux (22%). Les habitants vivant en zones rurales plébiscitent le développement de ces centres à 43%.

Crainte d’une hausse des cotisations

91% des Français sont détenteurs d’un contrat de complémentaire santé. S’ils sont majoritairement satisfaits des remboursements dont ils bénéficient, la réforme 100% santé (zéro reste à charge sur l’optique, le dentaire et l’audition), leur fait craindre, pour 58% d’entre eux, une hausse des cotisations et pour 30%, une dégradation de la qualité des prestations.

Laisser un commentaire

7 + 5 =