A la une

Plus de contrôles et de transparence dans les Ehpad 360°, L'actualité de la semaine

contrôle et transparence des Ehpad

Après l’affaire Orpéa, les ministres Olivier Véran et Brigitte Bourguignon ont présenté de nouvelles mesures « en faveur du bien vieillir à domicile et en établissement ». Elles renforcent notamment le contrôle et la transparence des Ehpad.

Les ministres de la Solidarités et de la Santé rappellent dans un premier temps que le gouvernement agit depuis 2017 « en faveur du bien vieillir à domicile » : amélioration de la rémunération et de l’attractivité des métiers du secteur, simplification des démarches d’accompagnement à domicile pour les personnes âgées et leurs aidants, déploiement d’un plan antichute dans toutes les régions

L’action du gouvernement s’est aussi concrétisée en faveur des Ehpad dans le Ségur de la Santé : plan d’investissement de 2.1 milliards d’euros, création du Laboratoire des solutions de demain.

Désormais, le gouvernement souhaite garantir plus de contrôles, plus de qualité et plus de transparence dans les Ehpad. D’abord, concernant les maltraitances :

  • Un plan de contrôle des 7 500 EHPAD de France est lancé pour les deux prochaines années.
  • Le dispositif de signalement des maltraitances est rénové afin qu’aucun ne reste sans réponse ni suivi.
  • Les professionnels d’EHPAD vont être mieux formés à la bientraitance, ainsi qu’au repérage et au signalement des situations de maltraitance.

De nouvelles mesures visent ensuite à renforcer la transparence des établissements envers les résidents et leurs familles :

  • Chaque année, le site www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr permettra à tous de consulter de nouveaux indicateurs sur tous les Ehpad, tels que les taux d’encadrement, de rotation des personnels, d’absentéisme…
  • Une enquête de satisfaction annuelle devra être réalisée et affichée dans l’établissement.
  • L’encadrement règlementaire des établissements privés va être renforcé pour garantir la transparence sur les prix pratiqués et protéger les résidents contre des facturations abusives.

Enfin, le gouvernement prend des mesures pour engager tous les établissements dans une démarche « qualité », avec une évaluation externe plus complète et plus transparente, faciliter la médiation et renforcer le rôle des familles et des soignants dans le fonctionnement des Ehpad, ou encore mieux réguler l’activité des groupes gestionnaires d’Ehpad privés commerciaux.

En savoir plus

Laisser un commentaire

treize − douze =