A la une

Projet de l’Inserm sur la santé mentale des professionnels de santé : participez ! Au quotidien

enquête PsyCOVer

Vous êtes professionnel ou étudiant de santé ? Participez au projet de recherche-action de l’Inserm ! Nommé PsyCOVer, il vise à identifier les groupes sociaux les plus exposés au stress durant la pandémie de Covid-19 et propose de tester un programme de gestion de ce stress.

Une enquête sur le stress des professionnels de santé

Le projet PsyCOVer s’adresse aux professionnels de santé aussi bien soignants qu’administratifs. Il commence par une enquête épidémiologique qui vise à améliorer la connaissance sur la fréquence des symptômes de troubles de la santé mentale dans ce contexte de crise sanitaire, mais aussi à savoir si certains facteurs sociaux influencent la présence de ces symptômes. Il est possible de ne participer qu’à cette première partie du projet.

Ainsi, lors de leur première connexion, les participants sont invités à remplir un questionnaire. Il porte notamment sur leur situation professionnelle, leurs conditions de travail, leur état de santé générale et mentale, et d’autres informations susceptibles d’influencer leur état mental (durée : 20 minutes).

Un programme pour gérer son stress

La deuxième partie de PsyCOVer propose aux professionnels de santé  de participer à une intervention destinée à les aider à identifier leurs facteurs de stress au travail et à augmenter leur capacité de résilience individuelle (c’est-à-dire l’attitude de protection, d’adaptation d’une personne après un évènement difficile). Le projet cherche à tester dans le contexte français ce dispositif déjà expérimenté dans d’autres pays.

L’intervention a lieu une fois par semaine pendant un mois. Il s’agit d’abord d’évaluer les facteurs de stress du participant pendant 2 minutes. Si l’évaluation indique qu’il n’est pas exposé à des facteurs de stress élevés, il est invité à se reconnecter la semaine suivante pour réévaluer ses facteurs de stress.

Dans le cas contraire, il lui sera proposé de mettre en place le programme destiné à améliorer sa résilience dans cette situation 4 semaines de suite (durée :10 minutes la première fois, puis 2 minutes à chaque connexion pour remodifier votre programme).

À la fin du mois, un court questionnaire réinterroge la présence de symptômes de certains troubles et les possibles changements de situation qui ont pu participer à modifier l’état de santé mentale du participant (durée : 10 minutes).

Pour participer anonymement au projet PsyCOVer : https://psycover.org/

Laisser un commentaire

14 − six =