A la une

Application de la loi ASV : Pascale Boistard à l’écoute des départements 360°

prime

 

Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, a reçu le 31 mai une délégation de présidents de départements menée par Dominique Bussereau, président de l’Assemblée des départements de France (ADF).

Au cœur de cette rencontre : les conditions de mise en œuvre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV).

En réponse à la grogne des départements qui s’est fait entendre à maintes reprises depuis le début de l’année, Pascale Boistard a rappelé « que les mesures nouvelles de la loi, préparée en concertation étroite avec l’ADF, sont intégralement financées par l’Etat, notamment grâce à la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA) qui représente plus de 700 millions d’euros. Tous les versements ont en outre été effectués dès le mois d’avril afin d’assurer une mise en œuvre rapide de ces mesures », souligne un communiqué du ministère.

une rallonge de 5, 5 millions d’euros

Les conférences des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées, prévues par la loi ASV, ont également été abordées. Elles fédèrent les acteurs dans chaque département pour programmer et coordonner les dépenses en matière de prévention de la perte d’autonomie, afin d’avoir une action plus efficace et une réponse adaptée à la réalité du terrain. Leur déploiement se fait actuellement à l’issue d’une phase de préfiguration débutée dès 2015 dans 24 territoires. Elles ont bénéficié d’un concours financier de 102 millions d’euros versé le 19 avril.

La secrétaire d’Etat a annoncé le déblocage d’une rallonge de 5,58 millions d’euros supplémentaires pour venir en aide aux départements dans le déploiement des conférences départementales des financeurs. 81 départements non préfigurateurs et 24 départements préfigurateurs seront concernés.

Laisser un commentaire

8 − 1 =