A la une

Coronavirus : quelles recommandations pour les EHPAD ? 360°, L'actualité de la semaine

La propagation du nouveau coronavirus en France inquiète particulièrement les professionnels des EHPAD. Les résidents de ces établissements, du fait de leur âge, sont effets les plus vulnérables face aux risques que représente le Covid-19.

Pour accompagner ces professionnels, le ministère des Solidarités et de la Santé a réédité un guide méthodologique de « Préparation au risque épidémique Covid-19 » qui leur est destiné. Ce guide rappelle qu’aux stades 1 et 2 de la situation épidémique (le 3e stade n’ayant pas encore été atteint en France), « la stratégie sanitaire consiste à freiner l’introduction du virus sur le territoire national et de freiner sa propagation par des mesures d’endiguement qui reposent sur le plan ORSAN REB élaboré et mis en œuvre par chaque ARS ». Il s’agit donc :

  • de détecter et de prendre en charge les patients « cas possibles » et « cas confirmés » ;
  • de mettre en œuvre les mesures de biosécurité permettant d’éviter la transmission.

Le guide présente donc les procédures à suivre face à un « cas possible ». Il aborde aussi la nécessité d’informer et de former les personnels.

Outre ce guide, le ministère a publié des fiches spécialement adressées aux employeurs et directeurs d’établissements ou services accueillant des personnes âgées et handicapées.

La première informe sur la conduite à tenir des employeurs envers leurs professionnels salariés et/ou bénévoles revenant d’une zone à risque (liste des zones sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus). Il s’agit par exemple de réorganiser son poste de travail en lui évitant le contact avec les personnes âgées ou handicapées, ou de lui octroyer des autorisations d’absence exceptionnelles, etc.

La seconde fiche porte sur la conduite à tenir envers les personnes accueillies ou leur familles revenant ou arrivant de zones à risque. Les résidents concernés sont invités à reporter leur retour dans l’établissement de 14 jours, dans la mesure du possible. Quant aux familles et proches concernés, ils ne doivent pas effectuer de visite dans l’établissement pendant cette même durée, sauf en cas de fin de vie du résident.

De son côté, le SYNERPA (Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées) a formulé des recommandations à ses adhérents. Des actions strictes et concrètes, à appliquer en prévention et en présence d’un cas suspect, y sont listées.

Les représentants des EHPAD doivent être reçus aujourd’hui au ministère des Solidarités et de la Santé.

Laisser un commentaire

4 − un =