A la une

Désertification médicale : l’étude de l’AMRF 360°, L'actualité de la semaine

désertification médicale

Dans le numéro de février 2021, le journal « 36 000 communes » de l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF) publie une « étude sur la santé en milieu rural ». Le chercheur et professeur des Universités Emmanuel Vigneron y analyse le problème de la désertification médicale.

Le nombre de médecins ne cesse d’augmenter depuis 1945. Pourtant, depuis les années 2000, la densité médicale stagne. Ce phénomène est dû à l’augmentation et au vieillissement de la population.

L’étude pointe l’inégalité qui se creuse entre le milieu rural et le milieu urbain. Ainsi, en 2020, on comptait 1.13 médecin spécialiste pour 1000 habitants dans les départements hyper ruraux, contre 2.68 dans les départements hyper urbains.

L’écart est moins net en ce qui concerne les médecins généralistes, mais il va se creuser avec les nombreux départs à la retraite à venir. En effet, en milieu rural, plus de la moitié des médecins a plus de 55 ans. Or les jeunes ne viennent pas les remplacer, préférant s’installer en ville.

Le phénomène de désertification médicale ne dépend pas seulement de la ruralité du territoire mais aussi de sa localisation. Ainsi, les régions du sud de la France sont moins concernées.

Pour Emmanuel Vigneron, « quelle que soit la façon d’envisager le problème, que quel que soit le degré de confiance que l’on peut avoir à l’égard de telle ou telle mesure, les problèmes actuels s’aggraveront encore au cours de la décennie qui commence pour la France dans son ensemble et se prolongeront pour une génération au moins encore en milieu rural si rien n’est fait pour en changer le cours ».

La publication de cette étude suit celle de l’étude sur les inégalités d’espérance de vie, dans le précédent numéro du journal. On y découvre que les habitants du milieu rural vivent 2 ans de moins que ceux des villes.

Plus précisément, l’espérance de vie des hommes atteint 80.7 ans dans les départements hyper urbains, contre 78.5 dans les départements hyper ruraux, soit un écart de 2.2 ans. Chez les femmes, ces chiffres sont respectivement de 84.9 et 85.8, soit un écart de 0.9 ans.

Consulter les études de l’AMRF

Laisser un commentaire

16 − 3 =