A la une

La téléconsultation en officine est maintenant actée 360°

L’arrêté du 2 septembre 2019 porte approbation de l’avenant 15 à la convention médicale du 4 mai 2012.

Les pharmaciens sont encouragés par le gouvernement et la sécurité sociale à réaliser des actes de téléconsultation au sein de leurs officines. Pour chaque téléconsultation réalisée, ils percevront des subventions et rémunérations. Cet arrêté permet le développement des solutions contre la croissance exponentielle des déserts médicaux dans tout le territoire français. Si on considère que l’Ile-de-France en 10 ans a perdu 2 000 médecins généralistes et que le 76% de la population habite une zone où l’offre médicale n’est pas satisfaisante, cette approbation représente une vraie ressource dans l’accès aux soins des patients.

Les pharmaciens joueront officiellement un rôle clé dans la prise en charge médicale et l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire. « Le gouvernement montre une fois de plus sa volonté de développer la téléconsultation, en encourageant les pharmaciens à proposer des vidéo-consultations au sein de leurs officines », explique Nathaniel Bern, cofondateur de Medadom. La startup parisienne a noué des partenariats avec plus d’une trentaine de pharmacies partenaires depuis le début de l’année, et installera près de 200 pharmacies d’ici la fin de l’année. « Nos pharmaciens sont disponibles 7 jours sur 7 en moins de 10 minutes pour une prise en charge optimale dans le cadre de l’avenant 15 à la convention médicale » continue Nathaniel. Medadom se positionne ainsi comme leader dans la mise en place de la vidéo-consultation en officine. D’ici 2020, Medadom aura 2000 pharmacies partenaires.

Laisser un commentaire

quatorze − huit =