A la une

Les maisons de retraite dans le viseur de Benoît Hamon L'actualité de la semaine

À l’occasion du bilan 2012 de l’action de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF), le 26 février dernier, Benoît Hamon, ministre chargé de l’Économie sociale et solidaire et de la Consommation, a épinglé certaines pratiques repérées en maisons de retraite : la mauvaise information sur les prix ainsi que la facturation, après le décès d’un résident, de l’intégralité du mois commencé ou encore des frais élevés de remise en état de la chambre.

Pour remédier à cette situation, le ministre entend interdire la possibilité de faire payer aux familles des pensionnaires décédés l’intégralité du mois commencé puis mettre en place un système de comparateur de prix et de services entre maisons de retraite, à l’image du site public créé pour comparer les tarifs des carburants (prix-carburants.gouv.fr). Ces mesures devraient être incluses dans le projet de loi sur la consommation qui sera débattu avant l’été à l’Assemblée nationale. Ce texte doit, selon Benoît Hamon, « renforcer les droits des consommateurs tout en favorisant l’innovation et la concurrence au service de la croissance. »

Laisser un commentaire

quatre × 3 =