A la une

Les résidents des Ehpad vont moins chez le dentiste L'actualité de la semaine

Dans son édition du 5 mars, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publie une enquête sur le recours des personnes âgées à un chirurgien-dentiste selon leur statut et leur lieu de vie (http://e-deal.biz/file/Mf/common/BEH_7_2013_Web.pdf).

Il apparaît ainsi que la vie en institution réduirait le recours au chirurgien-dentiste de près de 25 %. Le statut légal de l’établissement est également un facteur impactant. Les pensionnaires d’établissements publics et privés à but lucratif ont en effet 30 % de chances de moins de consulter un chirurgien-dentiste que les personnes qui vivent à domicile et les résidents d’Ehpad privés à but non lucratif.

L’âge joue également un rôle, le recours à un chirurgien-dentiste diminuant nettement pour les personnes de plus de 85 ans. Les sujets de plus de 90 ans ont ainsi deux fois moins de chances d’accéder aux soins bucco-dentaires que ceux de 60 ans.

Par ailleurs, si l’appartenance à une Catégorie socioprofessionnelle (CSP) moins favorisée réduit de 30 % la probabilité de recourir à un chirurgien-dentiste, un niveau d’éducation supérieur au BEPC l’augmente de 70 %. Quant à l’assurance santé complémentaire, elle est surtout déterminante pour les personnes vivant à leur domicile et non pour celles résidant en institution. Enfin, les troubles cognitifs, causés par exemple par la maladie d’Alzheimer, réduisent la probabilité de recours de 22 %.

Laisser un commentaire

cinq + deux =