A la une

Nombre de décès en 2020 : une hausse exceptionnelle 360°, L'actualité de la semaine

hausse du nombre de décès

L’épidémie de Covid alourdit nettement le bilan 2020 du nombre de décès en France. D’après l’Insee, qui a publié ses derniers chiffres le 29 mars dernier, cette année comptabilise en effet 668 800 décès, soit 56 000 de plus qu’en 2019. Cela représente une hausse de 9 %, un record depuis 70 ans.

Une hausse due à la pandémie

L’augmentation de la population et le vieillissement de la population engendrent chaque année une augmentation du nombre de décès, mais moindre. Les chiffres attendus en 2020 s’étendaient de 6000 à 14000 morts supplémentaires, selon que l’on prenait en compte ou non le rythme d’allongement de l’espérance de vie observé depuis 10 ans.

L’observation du nombre quotidien de décès (toutes causes confondues) met en évidence le lien de cette hausse de la mortalité avec l’épidémie de Covid. En effet, jusqu’à la mi-mars 2020, ce nombre était en moyenne de 1 800 par jour, comme à la même période en 2019.

Il atteint brutalement un pic de 2 810 décès le 1ᵉʳ avril, pendant le premier confinement dont les effets positifs se font sentir ensuite rapidement. En effet, dès la deuxième quinzaine d’avril, le nombre quotidien de décès redescend à 1 900, pour se stabiliser dans la moyenne des années précédentes entre mai et août 2020.

L’écart à la hausse reprend en septembre jusqu’à atteindre un pic à 2 340 décès par jour le 7 novembre. Ce nombre ne diminue que très progressivement pendant le deuxième confinement, jusqu’à 2 030 durant la seconde moitié de décembre.

Les personnes âgées et les hommes particulièrement touchés

Les personnes âgées sont les plus représentées parmi ces décès supplémentaires. En effet, le nombre de décès augmente en 2020 :

  • De 4.2 % pour les 60-69 ans.
  • De 13.6 % pour les 70-79 ans.
  • De 8.7 % pour les 80-89 ans.
  • De 11.8 % pour les plus de 90 ans.

Tous âges confondus, les hommes ont connu une hausse des décès supérieure à celle des femmes (9.9 % contre 8.2 %).

Si des épisodes grippaux ou caniculaires ont pu provoquer des hausses du nombre de décès ces 5 dernières années, ou encore lors de la canicule de 2003, celles-ci restent bien inférieures au bilan de 2020. Leur intensité était plus forte mais leur durée nettement plus courte.

Consulter les données de l’Insee : https://www.insee.fr/fr/statistiques/5347620

Laisser un commentaire

seize − 6 =