A la une

Réforme 100 % Santé : quels changements en 2020 ? 360°, L'actualité de la semaine

réforme 100 % Santé

Bien voir, bien entendre et soigner son hygiène bucco-dentaire, c’est ce que la réforme 100 % Santé vise à garantir pour tous les Français ayant adhéré à un contrat de complémentaire santé responsable, soit la grande majorité. Sa mise en place, commencée en 2019, se poursuit cette année. Voici les évolutions prévues dans les secteurs de l’optique, du dentaire et des aides auditives.

100 % Santé : quels changements en 2020 dans le secteur de l’optique ?

10,1 % des Français renoncent aux équipements optiques dont ils ont besoin pour des raisons financières.

Depuis le 1er janvier 2020, il est possible de se faire entièrement rembourser des lunettes sur prescription médicale. Des montures et des verres de qualité (amincis, anti-reflets et anti-rayures) seront proposés par les opticiens à des prix plafonnés et sans aucun reste à charge.

Quels changements pour les soins dentaires ?

17 % des Français renoncent à des soins dentaires : le reste à charge (23 %) est souvent trop élevé, notamment sur les couronnes, les bridges et les dentiers.

Cette situation va être progressivement améliorée avec la mise en place d’un panier 100 % Santé en 2020 et 2021 : celui-ci comprendra 58 prothèses dentaires intégralement remboursées.

En outre, un panier aux tarifs maîtrisés proposera 67 prothèses à des prix plafonnés, et un panier aux tarifs libres concernera les autres actes. Les conditions de remboursement pour ces deux derniers paniers dépendront du contrat de complémentaire santé de l’assuré.

Et dans le secteur de l’audition ?

Seuls 35 % des Français ayant besoin d’appareils auditifs sont effectivement équipés.

L’offre 100 % Santé propose des aides auditives de qualité, à la fois esthétiques et performantes. Les assurés bénéficieront également de trente jours minimum d’essai avant achat et de quatre ans de garantie. Après une première baisse en 2019, le reste à charge pour les assurés diminue à nouveau en 2020 et sera nul dès 2021.

Les audioprothésistes doivent désormais proposer systématiquement au moins une offre 100 % Santé pour chaque oreille devant être appareillée. Ils peuvent aussi présenter des aides auditives à prix libres, non comprises dans l’offre 100 % Santé.

En savoir plus sur la réforme

Laisser un commentaire

trois + un =