A la une

Banner Ads Top

Une prime pour les aides-soignants des EHPAD 360°, Santé et sécurité

Une prime pour les aides-soignants des EHPAD : Agnès Buzyn a annoncé cette mesure en début d’année 2019.

La ministre n’a précisé ni le montant de la prime, ni le calendrier des versements, mais a assuré qu’elle ferait des annonces « dans l’année ».

On voit qu’il y a un manque d’attractivité de ces professions, c’est très angoissant pour l’avenir de nos personnes âgées et nous-mêmes, et donc je pense qu’il est important de reconnaître cette pénibilité”, a-t-elle dit, précisant qu’elle travaillerait à “une prime” avec les partenaires sociaux.

« La pénibilité dans ce travail (…) doit être reconnue », a affirmé la ministre de la Santé Agnès Buzyn, estimant « qu’il y a vraiment une difficulté particulière » pour cette profession. La ministre n’a précisé ni le montant, ni le calendrier de cette mesure, expliquant qu’elle allait « y travailler avec les partenaires sociaux » et qu’elle aurait « des annonces à faire durant l’année ».

Cette prime ne concernera que les aides-soignants du secteur public « puisque je ne suis pas l’employeur des EHPAD privés », a-t-elle précisé. Il s’agit d’un « engagement que j’avais pris lors de la feuille de route de sortie de crise des EHPAD le 30 mai dernier », a-t-elle assuré.

On voit qu’il y a un manque d’attractivité de ces professions, c’est très angoissant pour l’avenir de nos personnes âgées et nous-mêmes, et donc je pense qu’il est important de reconnaître cette pénibilité”, a-t-elle dit, précisant qu’elle travaillerait à “une prime” avec les partenaires sociaux.

Face au malaise des personnels des maisons de retraite médicalisées – qui ont observé, fait sans précédent, plusieurs grèves en 2018 -, la ministre avait annoncé en mai dernier quelque 360 millions d’euros de crédits de 2019 à 2021, soit 143 millions de plus que prévu.

Laisser un commentaire

treize − huit =