A la une

Une résidente de 94 ans expulsée pour loyers impayés L'actualité de la semaine

Une femme de 94 ans a été expulsée de sa maison de retraite privée de Chaville, dans les Hauts-de-Seine, pour cause de loyers impayés pour un montant total de 40 000 euros, selon un article paru le 4 janvier dans L’Echo républicain. La résidente a été placée dans une ambulance avec ses effets personnels et emmenée à Châteaudun (Eure-et-Loir) où vit son fils. Celui-ci étant absent, l’ambulance a conduit la nonagénaire aux urgences de l’hôpital de Châteaudun conformément aux instructions données par la maison de retraite.

Interrogé par le quotidien Le Berry, le directeur de la résidence privée, Laurent Boughaba, reconnaît « une décision maladroite ». « On est sincèrement mortifiés de cette situation mais nous n’avions pas d’autre choix », assure-t-il. Il précise que plusieurs lettres recommandées ont été envoyées au fils de la vieille dame et qu’il a été alerté de la situation par téléphone à plusieurs reprises, en vain.

« C’est hors-la-loi, a estimé Joëlle Le Gall, de la Fédération nationale des associations de personnes âgées et de leurs familles (Fnapaef) sur France Info. C’est quand même un établissement médico-social. La personne qui se trouve dans cet établissement est affaiblie par une maladie, par un handicap. C’est complètement inadmissible et juridiquement indéfendable. » Sur Twitter, Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie, a d’ores et déjà déclaré que « cette décision d’un Ehpad privé contrevient à la loi et à la simple humanité ». Et de préciser qu’elle était actuellement en train de « s’informer de la réalité des faits ».

Laisser un commentaire

14 + quatre =