A la une

Covid : les mesures de protection assouplies dans les EHPAD 360°, L'actualité de la semaine

mesures de protection

Le ministère de la Santé et de la Solidarité assouplit les mesures de protection contre le Covid dans les EHPAD et USLD. Les nouvelles recommandations sont applicables dès le samedi 13 mars 2021.

Compte tenu de l’avancée de la vaccination chez les résidents d’EHPAD, ces nouvelles mesures se faisaient attendre. Il s’agit toutefois d’un « retour progressif à la normale » : la situation épidémique demeure fragile et nécessite de rester très vigilant.

Un assouplissement adapté à chaque établissement

La décision des mesures de gestion les plus adaptées à chaque établissement revient aux directeurs et directrices d’établissement, après concertation collégiale avec l’équipe soignante, en fonction de l’avancement de la campagne vaccinale et de la situation épidémique locale.

Sur certains points, les recommandations distinguent les résidents protégés par une vaccination complète ou immunisés par une infection récente (infection survenue dans les 15 jours à 6 mois) de ceux qui ne le sont pas encore.

Les visites et les sorties désormais envisageables

Ainsi peuvent être autorisées les visites en chambre par les autres résidents, les familles ou amis et les professionnels extérieurs, dans le respect des gestes barrières et sur rendez-vous. Les résidents non vaccinés ni immunisés seront testés aux 4e et 7e jours après la visite.

Les sorties dans les familles sont désormais possibles également, sauf dans les zones où un confinement local est en vigueur. Pour les résidents non vaccinés ni immunisés, la situation doit être appréciée au cas par cas.

Des règles strictes encadrent les repas collectifs dans les établissements : petits groupes, distanciation physique, etc.

Le maintien d’une grande vigilance

Les gestes barrières restent strictement appliqués, quel que soit le statut vaccinal des résidents, des professionnels et des visiteurs. Ceux-ci doivent également se faire dépister régulièrement.

Enfin, l’isolement continue également de s’imposer après des contacts à risques ou en cas de contamination confirmée parmi les résidents ou les professionnels. Dans cette dernière situation, les mesures d’assouplissement doivent être annulées.

Consulter l’ensemble des recommandations du Gouvernement 

Laisser un commentaire

huit − un =