A la une

Des annonces pour développer les interventions de l’HAD dans les EHPAD 360°, L'actualité de la semaine

HAD

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, souhaite développer l’hospitalisation à domicile (HAD) dans les EHPAD. Dans cet objectif, il a annoncé différentes mesures lors d’un entretien avec la présidente de la Fédération Nationale des Établissements d’Hospitalisation à Domicile (FNEHAD), Docteur Élisabeth Hubert, le 1er février 2021.

La première mesure vise à reconnaître l’implication des établissements d’HAD durant la crise, par le déblocage d’ « un million d’euros au titre de l’exercice 2020 en direction des établissements d’hospitalisation à domicile au prorata du nombre d’interventions qui auront été réalisées dans les EHPAD ».

Ces interventions permettent notamment de prévenir les transferts évitables de résidents aux urgences. Selon le ministre, « l’HAD se développe bien, on voit qu’il y a une dynamique et cela illustre la volonté des Français d’être davantage soignés chez eux que dans un lit d’hôpital ».

C’est pourquoi, afin de permettre aux établissements d’HAD de poursuivre dans cette voie, Olivier Véran consacre « une enveloppe dédiée de 2,2 millions d’euros pour l’année 2021 ». En outre, le taux d’évolution des financements dédiés à l ‘HAD fixé à +1,5 % va s’appliquer comme prévu.

Le ministre a également rappelé les prochaines réformes : intégration du financement des revalorisations salariales issues du Ségur dans les tarifs, réforme des autorisations et réforme du modèle de financement qui, selon lui, « reconnaît l’HAD comme une activité de soins à part entière et non plus comme une simple modalité de prise en charge ».

Olivier Véran a rappelé que « les Agences régionales de santé sont les garantes dans les territoires de l’organisation et de la coordination des soins au sein des territoires concernés », souhaitant qu’elles « aient au moins un référent HAD pour pouvoir intégrer, associer les HAD à la coordination ».

Enfin, « une nouvelle feuille de route pour l’HAD […] sera annoncée à l’été pour les 5 prochaines années ». Elle visera notamment à développer la formation des professionnels de santé au sein des établissements d’HAD afin « qu’ils puissent avoir envie d’y exercer, qu’ils puissent connaître l’HAD et qu’ils puissent le prescrire le moment venu ».

À l’issue de cet entretien, Docteur Elisabeth Hubert a exprimé sa satisfaction : « L’encouragement est fort et est un gage de reconnaissance pour les établissements d’hospitalisation à domicile de leur mobilisation sans faille au service du bien-être des patients et de l’accès aux soins ».

Voir l’intégralité de l’entretien

Laisser un commentaire

cinq × 5 =