A la une

Experf choisit Auxivia pour améliorer la qualité de prise en charge de ses patients Au quotidien, Communiqué de presse

Le verre connecté d’Auxivia, qui permet de suivre les consommations hydriques des personnes âgées ou malades, a été choisi par Experf, Prestataire de Santé A Domicile (PSAD). Ce dispositif permet aux patients ainsi qu’aux médecins traitants et infirmiers libéraux de partager une information fiable.

Créé par un infirmier, Thierry Guillaume, Experf a plus de 12 années d’expertise dans la prise en charge des patients perfusés à domicile. Présent dans 22 agences en France, Experf emploie plus de 250 personnes dont 60 % sont de formation paramédicale, infirmières out diététiciennes. « Nous assurons la fourniture aux patients en situation de dépendance ou de handicap du matériel nécessaire à leur prise en charge médicale ou paramédicale à domicile», précise Justine Clergeaud, Diététicienne Référente Nationale chez Experf.

Proposer un accompagnement différencié

Experf utilise depuis deux ans et demi le verre connecté commercialisé par Auxivia. Ce verre, incassable, fait partie d’un kit comprenant un boîtier de collecte des données et un plateau de charge. La technologie développée par Auxivia permet de mesurer avec précision la quantité de liquide bue par le patient en différenciant ce qui est renversé ou jeté. Pour inciter le patient à boire, un rappel lumineux bleu apparaît sur le bas du verre, en cas de non utilisation prolongée. Experf est aujourd’hui équipé de 25 kits et une vingtaine de patients en ont bénéficié à ce jour.

« Ce service automatisé de suivi et de traçabilité de l’hydratation est un élément de différenciation très fort pour nous. Tout d’abord auprès des patients, à qui nous proposons un accompagnement complet. Mais aussi auprès des infirmiers libéraux et des médecins traitants. Nous sommes ainsi en mesure de leur transmettre, précisément, les données de consommation hydrique des personnes qu’ils suivent », complète Justine Clergeaud.

Les prestataires de santé à domicile, outre le fait de fournir du matériel, ont en effet une obligation de coordination, c’est-à-dire de suivi des patients. Ils organisent pour cela des visites à domicile et des suivis téléphoniques. Les comptes rendus qui en découlent sont envoyés aux prescripteurs (médecins traitants ou médecins/spécialistes travaillant à l’hôpital) et aux infirmiers libéraux. Ils servent à donner des nouvelles du patient mais aussi, le cas échéant, à arrêter ou renouveler des traitements en cours.

La difficile mesure de la consommation hydrique

« Il est toujours très difficile de quantifier précisément ce que boit un patient, surtout quand il s’agit d’une personne âgée. Nous avons le plus souvent très peu de retours conformes à la réalité, même quand des aidants – que ce soient des parents ou des proches – sont présents. Quant aux infirmiers, bien qu’ils passent à minima une fois par jour, ils ne sont pas en mesure de se faire une idée exacte des prises hydriques quotidiennes », note Justine Clergeaud.

L’utilisation du verre connecté Auxivia permet également de mettre fin à toute subjectivité de la part des patients. « Certaines personnes nous disent bien boire. Mais quand on regarde les données fournies par le verre, on voit qu’elles sont en dessous des 500 ml par jour. Pour certaines personnes, boire une gorgée, c’est boire. Grâce au verre connecté, nous pouvons leur montrer de manière visuelle que ce n’est pas assez » ajoute la diététicienne.

Une approche préventive avant tout

Le verre connecté permet de déceler, après quelques jours seulement, la consommation hydrique des patients. Cela permet de réagir rapidement, et d’éviter les hospitalisations inutiles. Le médecin traitant peut ainsi décider, chiffres à l’appui, de prescrire des perfusions sous-cutanées.

« Ce que souhaite avant tout une personne âgée aujourd’hui, c’est rester chez elle, dans son environnement. Pour ne pas être hospitalisée, nous devons parfois recourir à une hydratation artificielle, le temps que les apports per os atteignent les bonnes valeurs. Le verre connecté accompagne alors dans cette phase transitoire », explique Justine Clergeaud.

Mais le verre connecté est utile aussi pour montrer qu’un traitement se déroule bien du point de vue des prises hydriques.
« Souvent, lorsqu’un médecin nous confie un patient pour des perfusions à domicile, nous proposons le verre connecté. Cela permet de fournir la courbe des prises hydriques. On a ainsi pu arrêter des perfusions en toute connaissance de cause, ce qui n’est pas toujours le cas », note Justine Clergeaud.

Un dispositif qui rassure tout le monde : patients, familles et prescripteurs

Dans les Bouches-du-Rhône, compte tenu des fortes chaleurs estivales, les kits sont installés chez les personnes âgées du mois de mai jusqu’à la fin de l’été. « Pour les familles, c’est vraiment très rassurant de savoir que leur parent est suivi sur ce point car, précédemment, elles n’avaient aucune information. Du côté des prescripteurs, même soulagement, surtout pour les médecins de ville, très demandeurs d’informations pour réaliser leurs prescriptions. Quant aux infirmiers libéraux, ils savent qu’ils peuvent se reposer sur des données fiables », conclut Justine Clergeaud.

Les caractéristiques du verre connecté et de son kit

  • Le verre est en plastique alimentaire adapté à un usage en structures de santé.
  • Le verre a 7 jours d’autonomie en utilisation classique et se recharge en 1h30.
  • La plateforme de consultation des données est disponible sur PC, tablette ou téléphone.
  • Les données à domicile sont remontées toutes les 2 heures et toutes les 24 heures dans les EPHAD.
  • Le kit est équipé d’une carte 4G multi-opérateurs.

Pour certains patients ce dispositif permet d’être remis au centre de leur prise en charge. Cela est un appui à la poursuite de certains traitements et rassure quant à l’arrêt de ces derniers.

Ce verre est un excellent moyen de prévention permettant d’éviter le maximum d’effets secondaires liés à une déshydratation. Avec toujours en tête d’éviter les hospitalisations ou Ré-hospitalisation.

Pour en savoir plus : https://auxivia.com/

Laisser un commentaire

cinq × cinq =