A la une

FOCUS sur l’Optique 360°, Prestataires, Santé et sécurité

Santé visuelle des personnes âgées :

Nouvelle loi n° 2019-72 du 5 février 2019 visant à améliorer la santé visuelle des personnes âgées en perte d’autonomie à titre expérimental.

Cette expérimentation sera conduite pendant 3 ans dans 4 régions avec l’autorisation des directeurs généraux de l’Agence Régionale de Santé (ARS). Elle permettra aux opticiens-lunetiers de réaliser des réfractions auprès des résidents en EHPAD et aussi d’adapter les prescriptions initiales de verres correcteurs ou de lentilles de contact en cours de validité (sauf opposition du médecin). L’obligation d’une consultation médicale en ophtalmologie datant de moins de 3 ans est maintenue. Ces interventions permettront de délivrer des prestations de santé complémentaires au bénéfice des personnes âgées pour une correction des troubles de la réfraction (myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie) :

  • des prescriptions médicales initiales valides de lunettes.
  • des corrections optiques de prescriptions médicales initiales pour des lentilles.

Cette nouvelle loi devrait faciliter les professionnels de santé pour répondre aux besoins des personnes âgées en perte d’autonomie, n’ayant pas la possibilité de prendre soin de leur santé visuelle en EHPAD. Les troubles visuels représentent pourtant un important facteur de risque de la perte d’autonomie et des chutes. La prévention de la dépendance et la qualité de vie des séniors intègre la prise en charge des déficiences sensorielles dont l’amélioration de la santé visuelle ; les défaillances visuelles représentent une crainte pour les seniors désireux se déplacer et de participer aux activités de vie sociale.

Les conditions d’application de cette loi seront fixées par décret, ainsi que les quatre premières régions qui participeront à l’expérimentation de cette nouvelle mesure.

 

Certification ANFOR : Engagement de Service – Qualité en optique Réf. EN230.

La Certification des opticiens est apparue en 2010. Le référentiel a été élaboré avec les parties prenantes de la filière de santé visuelle : ophtalmologistes, complémentaires santé, associations de consommateurs et syndicats professionnels. Le périmètre de ce référentiel concerne l’ensemble de la prestation de l’opticien : principes déontologiques de métier, du premier contact à la satisfaction, de l’accueil client au service après-vente, de la prestation conseil, avec la fourniture d’un équipement optique conforme à la prescription médicale et au devis, de la garantie, des relations de complémentaire santé, et du réseau des professionnels de la filière visuelle. Des engagements spécifiques sont aussi spécifiées dans la pratique telles que :

  • La réalisation d’un examen non médical de la vue
  • L’accompagnement à la basse vision.

Référence « standard » pour les professionnels de la chaîne de santé visuelle, la norme comprend : la traçabilité des produits, des activités de ventes des produits : Monture, verres correcteurs, monture solaires, lentilles de contacts, équipements accessoires, la relation avec les fournisseurs de verres, la relation avec les prescripteurs ou encore la transparence des prix.

Cette certification vise à renforcer la confiance dans la filière « optique », à apporter plus de clarté des produits et des services pour les consommateurs. Elle s’adresse à tous les professionnels opticiens : indépendants, enseigne, franchisés, coopérateurs, succursales, …

AFNOR Certification a lancé une campagne d’information « Plus que des lunettes » afin de promouvoir les engagements de la qualité des services par près de 4500 professionnels opticiens certifiés.
Un site Internet est dédié : depuis le 15 Février 2019 et jusqu’à la fin de l’année : http://plusquedeslunettes.afnor.org

Laisser un commentaire

un + 7 =