A la une

La prime « grand âge » mise en place pour les aides-soignants 360°, L'actualité de la semaine

prix séjour Ehpad

Mieux reconnaître et valoriser l’investissement et les compétences des aides-soignants travaillant auprès des personnes âgées : c’est l’objectif de la nouvelle prime « grand âge » qui leur a été versée dès ce mois de janvier 2020. Cette mesure avait été annoncée en novembre dernier dans le nouveau volet « Investir pour l’hôpital » de la stratégie « Ma Santé 2022 ». Elle s’est concrétisée avec la parution d’un décret et d’un arrêté au journal officiel du 31 janvier.

Qui est concerné ?

Selon le décret n° 2020-66 du 30 janvier 2020, la prime « grand âge » sera versée à tous les aides-soignants titulaires, stagiaires et contractuels (diplômés d’État) de la fonction publique hospitalière qui exercent au sein d’une structure spécialisée dans la prise en charge des personnes âgées :

  • établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD),
  • unités de soins de longue durée (USLD),
  • services de soins de suite et de réadaptation gériatrique,
  • services de médecine gériatrique.

80 000 agents sont concernés.

Quel est le montant de la prime « grand âge » ?

D’après l’arrêté du 30 janvier 2020, le montant de la prime « grand âge » s’élève à 118 euros brut par mois, soit 100 euros net, pour un travail à temps complet.

À noter : cette prime n’est pas cumulable avec la prime aux aides-soignants exerçant les fonctions d’assistant de soins en gérontologie dans la fonction publique hospitalière (décret n° 2010-681 du 22 juin 2010).

D’autres primes bientôt versées

Certains aides-soignants pourront également percevoir deux nouvelles primes :

  • La prime annuelle d’attractivité sur les territoires en tension : d’un montant de 800 euros net, elle sera versée au cours du premier trimestre 2020 aux soignants exerçant à Paris, en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne et dans les Hauts-de-Seine, et dont le revenu est inférieur à la médiane (voir décret n° 2020-65 du 30 janvier 2020)
  • La prime de valorisation collective : d’un montant de 200 à 600 euros, elle sera attribuée à chacun des agents des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux participant aux projets de transformation et d’amélioration de la qualité des soins.

Laisser un commentaire

15 + huit =