A la une

Maltraitance des personnes vulnérables : une hausse inquiétante en 2021 Au quotidien

maltraitance personnes âgées

La Fédération 3977 contre les maltraitances est un dispositif associatif d’alerte et de prévention des maltraitances envers les personnes âgées ou en situation de handicap. Elle propose notamment une plateforme nationale d’écoute avec un numéro d’appel unique : le 3977. Son objectif : répondre à ces alertes et faire cesser les situations de maltraitance en accompagnant les personnes concernées vers les professionnels, services et institutions légitimes et compétents.

Le dernier point sur les alertes reçues concerne la période du premier semestre de l’année 2021. Il en ressort une forte augmentation du nombre d’appels par rapport à la même période de l’année 2020. En effet la Fédération 3977 a ouvert 948 dossiers de plus, ce qui représente une croissance de 28 %. Or, au premier semestre 2020, qui correspond à la période du premier confinement, l’augmentation du nombre d’alertes par rapport à 2019 avait été bien moins nette : + 87, soit + 3 %. La Fédération s’inquiète de ce « rebond ».

C’est dans les établissements que la hausse est la plus forte. Elle atteint en effet 44 % alors qu’elle avait baissé de 11 % de 2019 à 2020. Plus précisément, il s’agit souvent de maltraitances liées aux soins (négligences). On recense aussi de nombreux cas de non-respect des droits (limitations de déplacements des résidents, restrictions de visites des familles).

La Fédération 3977 ne met pas en cause les professionnels de l’aide et des soins, « soucieux pour la plupart de répondre au mieux aux besoins des résidents vulnérables ». Elle pointe plutôt les « ressources de personnels insuffisantes liées à la faible attractivité des métiers concernés, ou à des formations lacunaires, mais aussi à des difficultés de management, voire à des directives inappropriées ».

La Fédération souhaite par conséquent « collaborer avec les directions et les équipes des établissements de santé et médicosociaux intéressées, pour contribuer à la sensibilisation des situations de maltraitances, leur repérage précoce par les professionnels, et leur prévention avant toute altération de la santé ou du bien-être des patients ou des résidents ».

Laisser un commentaire

dix + 16 =