Headline Ads Banner

Plan Santé: La FHF salue des mesures pertinentes et la volonté de rassembler les acteurs de santé 360°, Communiqué de presse, L'actualité de la semaine, Non classé

 

Le Président de la République et la ministre des Solidarités et de la Santé ont présenté le 18 septembre le plan de transformation du système de santé. Les grandes orientations annoncées fixent un cap et une organisation pour les années à venir. « Voilà une réforme à la hauteur des enjeux et qui témoigne d’un engagement fort » réagit Lamine Gharbi président de la FHP. « Nous partageons pleinement l’objectif d’assurer à toutes et à tous un égal accès à des soins de qualité. Le Président de la République a appelé à la responsabilité et à l’engagement de tous les professionnels de santé quel que soit leur statut. Nous sommes prêts à relever ensemble ce défi au service des patients ! ».

Emmanuel Macron a annoncé un effort particulier en 2019, avec une augmentation de l’ONDAM de 2,5% avec un financement à la qualité qui passera de 60 à 300 millions d’euros dans le budget hospitalier. « L’exécutif a pris conscience qu’il est nécessaire de mettre les moyens en phase avec les exigences de la transformation. C’est un effort significatif qui rompt avec la logique délétère des années précédentes. Il est également primordial d’encourager fortement la qualité et la pertinence des soins qui doivent être au cœur de notre organisation en santé » affirme Lamine Gharbi.

Au cours de son discours, le Président de la République a appelé à un « effort collectif des professionnels de santé ». La FHP salue sa volonté et celle de la ministre de la Santé d’engager la totalité des acteurs de santé, quel que soit leur statut, dans la transformation du système de santé et de l’organisation des soins dans les territoires. « La diversité des acteurs et leur complémentarité est un atout pour nos patients. Emmanuel Macron et Agnès Buzyn l’ont bien compris et l’ont mis en avant dans cette réforme, il faut le saluer » confirme Lamine Gharbi.

La nécessité pour les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) de coopérer avec le secteur privé témoigne de cette démarche. « C’est la reconnaissance du rôle des hôpitaux et cliniques privés dans les territoires et auprès des patients. Le Président de la République et la ministre ont évacué la tentation du « tout GHT ». C’est une évolution positive qui mérite toutefois une attention toute particulière lors de sa mise en œuvre » dit le président de la FHP.

L’augmentation du temps médical et soignant disponible est un des grands axes de ce plan. Pour Lamine Gharbi, « notre système de santé souffre d’une approche trop bureaucratique. Il était urgent de la remplacer par une vision plus médicale qui permette à nos soignants d’exercer plus sereinement leur mission : bien soigner. Améliorer les conditions d’exercice médical, cela passe également par des mesures en faveur d’un exercice coordonné dans des lieux convenablement équipés ».

La FHP salue la création de ces nouveaux hôpitaux de proximité publics et privés qui intégreront l’imagerie et la biologie médicale. La FHP avait préconisé la création de centres de premier recours proches de ce modèle. Le Président de la République a rappelé l’effort particulier qui sera porté à la psychiatrie, longtemps ignorée des politiques de santé. La FHP prend acte avec satisfaction de cette prise de conscience.

Emmanuel Macron a annoncé une loi de santé à venir pour 2019 qui intègre toutes ces mesures. « Nous ne doutons pas que nous serons pleinement associés à l’élaboration de cette loi » conclut Lamine Gharbi. .

Communiqué de presse de la FHP du 18 septembre 2018

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.