A la une

Plus de 400 millions d’euros en faveur des EHPAD et de l’aide à domicile 360°, L'actualité de la semaine

PLFSS 2022 EHPAD

Jeudi 23 septembre, le Premier ministre Jean Castex s’est rendu à Autun en Saône-et-Loire avec Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l’Autonomie. Il y a prononcé un discours sur le thème du grand âge, annonçant consacrer « plus de 400 millions d’euros […] à l’autonomie et au maintien à domicile dès 2022 ».

Des mesures pour les EHPAD…

Afin d’ « améliorer la qualité de la prise en charge [et de] médicaliser davantage, Jean Castex prévoit de renforcer « le niveau de présence des soignants », à hauteur de 10.000 postes supplémentaires « d’ici cinq ans » avec des crédits « sanctuarisés » dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). L’augmentation des effectifs de 2017 à 2025 atteindra ainsi 10 %.

Jean Castex souhaite également « généraliser les astreintes de nuit d’infirmiers dans tous les Ehpad [et] augmenter le temps de présence des médecins coordonnateurs afin de garantir une présence minimale de deux jours par semaine dans toutes les structures. »

Enfin, en 2022, 22 millions d’euros permettront de faire des EHPAD, « dans leur territoire, des centres-ressources capables de mobiliser leurs plateaux techniques pour les besoins de recours des personnes à domicile ».

… et pour l’aide à domicile

Jean Castex a rappelé l’objectif de « permettre le maintien à domicile le plus longtemps possible partout sur le territoire ». Différentes mesures doivent contribuer à l’atteindre :

  • La mise en place d’un « tarif plancher » de 22 euros par heure d’intervention, avec un surcoût intégralement à la charge de l’État.
  • La possibilité d’un financement complémentaire de 3 euros de l’heure pour les services qui s’engagent dans une « démarche qualité » : continuité le soir et le week-end, formation des salariés, meilleure prise en charge des cas complexes…
  • Une enveloppe pour que les services de soins infirmiers à domicile « puissent passer plus de temps auprès des personnes ».
  • La généralisation des « solutions de services intégrés avec une porte d’entrée unique », déjà expérimentées dans « une cinquantaine de départements ».

Laisser un commentaire

2 × un =