A la une

Quand la CGT tire le signal d’alarme L'actualité de la semaine

S’inquiétant de la situation sociale dans les Ehpad, la CGT Santé et Action sociale avait demandé à être reçue au ministère en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie. Dans un communiqué, le syndicat rend compte de cette entrevue, fin janvier, avec deux conseillers techniques de Michelle Delaunay. Le syndicat explique avoir profité de l’occasion pour « dénoncer le contexte de politique générale dans le cadre de contrainte budgétaire (….) en déplorant l’insuffisance des financements alloués aux secteurs sanitaire et médico-social permettant une réelle réponse aux besoins des usagers et des personnels ». Plus précisément, la CGT a « fait part de la souffrance des personnels de ces secteurs ». A ses yeux, « chaque jour, la situation s’aggrave, le manque de considération et de prise en compte des besoins sont scandaleux. Pour preuve, la mobilisation grandissante des personnels, la multiplication des actions grévistes dans les établissements qui s’intensifient. » Bref, « la part relationnelle est sacrifiée. »

La CGT milite en faveur d’un « financement unique basé sur la solidarité nationale dans le cadre de l’Assurance maladie ». En attendant, elle a programmé pour la fin du premier semestre 2013 « une grande journée d’expression et de manifestation avec un objectif commun : un grand service public de santé et d’action sociale ».

 

Laisser un commentaire

20 + 15 =