A la une

Quelles solutions pour mieux vieillir ? Au quotidien

baromètre mieux vieillir

Le « baromètre du vieillissement actif », réalisé par Odoxa pour le groupe Orpéa, a été publié en janvier 2022. Il compare l’avis de l’ensemble des Français à celui des résidents d’EHPAD sur différents sujets tels que leurs attentes et leurs solutions pour mieux vieillir.

Pour tous les Français (95 %), il est important, voire prioritaire, que les pouvoirs publics anticipent bien le vieillissement de la population française. Pour l’ensemble des personnes interrogées, cette anticipation consiste d’abord à « proposer plus d’aides et solutions d’accompagnement au vieillissement » (96 %), puis à « mieux adapter l’espace public et les équipements aux personnes âgées » (95 %). Pour les femmes et les 65-74 ans surtout, ces réponses sont prioritaires et pas seulement importantes.

Quant aux résidents d’EHPAD, ils placent eux aussi ces deux réponses en tête de leurs priorités, mais dans l’ordre inverse (à 94 % et 92 %). Viennent ensuite, dans le même ordre, les solutions suivantes : « développer des campagnes de dépistage concernant les maladies et fragilités qui affectent le plus fortement les personnes âgées », « organiser des campagnes d’information et de prévention sur le bien vieillir », « former les aînés aux outils numériques » et enfin « associer les personnes âgées au monde du travail ».

Interrogés sur les EHPAD, près de 9 Français sur 10 considèrent qu’étendre leur champ d’intervention et de compétences permettrait de mieux prendre en charge le vieillissement et la perte d’autonomie. Il s’agirait de proposer à leurs équipes d’intervenir aussi au domicile des personnes âgées (pour évaluer l’autonomie, donner des conseils de prévention, proposer des activités thérapeutiques…).

Plus précisément, 88 % de l’ensemble des Français se prononcent en faveur de cette solution : ils répondent « oui certainement » à 31 %, « oui probablement » à 57 %. Les résidents d’EHPAD, quant à eux, sont un peu moins nombreux à plébisciter cette proposition (83 %), mais plus convaincus : ils répondent en effet « oui certainement » à 42 %, « oui probablement » à 41 %.

Consulter le « baromètre du vieillissement actif »

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

vingt − six =