A la une

Une nouvelle technologie contre les tremblements essentiels ! 360°, L'actualité de la semaine

Le tremblement essentiel est une maladie qui touche 300 000 personnes en France. Face aux importantes répercussions qu’elle entraîne dans la vie quotidienne – la qualité de vie pouvant être considérablement altérée – INSIGHTEC s’engage pour réduire le handicap des personnes atteintes de formes sévères en fournissant bientôt une solution innovante.

Une maladie méconnue qui touche 300 000 personnes en France

Le tremblement essentiel est une maladie neurologique chronique et progressive encore méconnue. Elle se traduit par des mouvements incontrôlables des membres supérieurs (surtout les mains) et correspond à un tremblement dit d’action car il survient lors de la contraction volontaire des muscles, et disparait au repos.

Le tremblement essentiel concerne généralement des adultes entre 40 et 55 ans, mais peut commencer dès l’enfance. L’intensité du tremblement est très variable d’un patient à l’autre et s’aggrave avec l’âge. Stress, fatigue, faim et températures extrêmes peuvent augmenter le tremblement.

Sa cause est encore mal connue, mais des structures cérébrales comme le cervelet, le thalamus, et en particulier le noyau ventral intermédiaire localisé dans le thalamus, semblent être impliquées. Des facteurs génétiques pourraient également intervenir.

Une maladie responsable d’une dégradation de la qualité de vie

Le tremblement essentiel a un impact important sur les activités quotidiennes, rendant – lorsqu’il devient intense – difficiles voire impossibles des gestes simples comme boire, s’habiller, se raser, ou encore écrire.

En conséquence, il entraîne une dégradation considérable de la qualité de vie des patients et peut être à l’origine d’un handicap fonctionnel, physique et social important.

Ainsi près de 2 personnes sur 3 de moins de 60 ans subissent des répercussions professionnelles et 2 personnes sur 3 ont besoin d’une assistance dans certaines situations de handicap.

Des traitements insuffisants

« Nous avons beaucoup de patients qui sont très handicapés dans leur vie quotidienne, dans leur capacité à effectuer des gestes simples comme l’alimentation, l’hygiène, le fait d’écrire, de signer un chèque, très handicapés et très peu aidés par des médicaments qui les aident peu ou quelque fois qu’ils ne supportent pas et qu’ils ne peuvent pas prendre », précise le Professeur Jean Régis, Chef du Service de Neurochirurgie Fonctionnelle et Stéréotaxique à l’hôpital de la Timone de Marseille.

Il n’existe pas de traitement permettant de guérir le tremblement essentiel. Des traitements médicamenteux non spécifiques tels que bêta-bloquant ou anticonvulsivant sont prescrits en première intention dans l’objectif de réduire les tremblements.

Cependant, ils n’ont pas d’effet sur certaines personnes : 1 patient sur 3, voire 1 patient sur 2 sont réfractaires ou intolérants aux traitements médicamenteux comme le montre une étude de l’association de patients, APTES (Association des personnes concernées par le tremblement essentiel). Pour ces personnes, des approches chirurgicales peuvent être proposées mais elles restent invasives.

Bientôt en France, une technologie innovante, ExAblate® Neuro, pour le traitement des tremblements essentiels sévères réfractaires

ExAblate® Neuro représente une solution innovante dans le traitement du tremblement essentiel sévère pour les patients réfractaires aux traitements médicamenteux. Il s’agit du 1er dispositif combinant deux technologies médicales bien connues : les ultrasons focalisés de haute intensité (MRgFUS) et l’IRM (imagerie par résonance magnétique).

La procédure consiste en l’ablation thermique d’une zone très ciblée dans le cerveau (< 1 mm). Non invasive (sans incision ni implantation), elle est réalisée en une seule étape alors que le patient est éveillé, et nécessite une durée courte d’hospitalisation, de l’ordre de 24h. Elle résulte en la diminution immédiate des tremblements.

L’efficacité et la tolérance de cette procédure ont été démontrées dans des études cliniques. La précision du ciblage lors de cette procédure se traduit par un faible taux d’effets indésirables.

« La technologie MRgFUS a démontré des avantages importants dans le traitement des patients souffrant d’un tremblement essentiel. Les bénéfices observés sont immédiats et durables. Des études montrent que les effets durent au moins trois ans et sont associés à une amélioration de la qualité de vie », témoigne le Professeur Andres Lozano, neurochirurgien fonctionnel et professeur à l’université de Toronto. Il est impliqué depuis une dizaine d’année dans l’évaluation de la technologie MRgFUS au travers d’études cliniques concernant plusieurs maladies, dont le tremblement essentiel.

Il ajoute : « En général, les quelques effets secondaires sont observés au début et tendent à se dissiper avec le temps. Chez un très petit nombre de patients, les effets secondaires persistent. Néanmoins, grâce à l’amélioration du ciblage et des techniques, l’incidence de ces effets a tendance à diminuer. »

Laisser un commentaire

huit + trois =