A la une

50 millions d’euros pour les services d’aide à domicile L'actualité de la semaine

Le Gouvernement souhaite débloquer, en 2013, un fonds d’urgence de 50 millions d’euros pour les services d’aide à domicile en grande difficulté, a annoncé, mercredi 10 octobre, la ministre en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie, Michèle Delaunay, qui avait évoqué cette mesure dans le numéro de rentrée d’Ehpad Magazine.

A cette fin, un amendement au Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) doit être présenté et soumis à l’approbation des parlementaires. Cette somme sera prélevée sur les réserves de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), lesquelles s’élèveraient à plus de 340 millions d’euros.


La ministre veut allier santé publique et emploi. Elle a en effet redit combien que le secteur est « générateur d’emplois » et « extrêmement important » pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées le plus longtemps possible.

Mais l’octroi de cette subvention a comme contrepartie l’obligation, pour le secteur, de se « professionnaliser » afin d’employer « des personnels qualifiés et compétents ».

De leur côté, les Agences régionales de santé (ARS) devront mettre en place des commissions pour sélectionner les associations éligibles. « Ce seront majoritairement des services d’aide qui n’ont pas été aidés jusque-là, dans des département où les finances sont en grande difficulté », a averti la ministre.



Laisser un commentaire

trois + 12 =